Archivistes

Nos groupes de travail

Depuis plusieurs années, l’AAFB a mis en place une série de groupes de travail thématiques réunissant les membres de l’AAFB. Ces derniers occupent une place importante dans le fonctionnement de l’AAFB et permet à l’AAFB de jouer son rôle représentatif du secteur auprès des autorités politiques.

Qu’est ce que les GT au sein de l’AAFB ?

Les groupes de travail permettent de réunir les membres de l’AAFB qui partagent un projet, un objectif ou encore la réalisation d’une tâche particulière. Ils sont donc l’opportunité de travailler, d’échanger et de partager sur une thématique, une préoccupation commune liée au monde de l’archivistique et de la gestion de l’information.

Leur fonctionnement ?

Les GT peuvent se créer soit :
– À l’initiative d’un ou plusieurs membres de l’AAFB qui ont identifié un besoin commun et partageable par la communauté.
– À l’initiative des membres du Conseil d’administration, qui ont identifié un besoin commun et partageable par la communauté.

Les GT sont ouverts à tous les membres de l’AAFB.

Pour le bon fonctionnement, il est demandé aux GT de se fixer un/des objectifs précis.

Vous souhaitez vous investir dans un GT, merci de nous envoyer un mail à l’adresse secretaire@archivistes.be 

Le GT « Administrations publiques et pouvoirs locaux » 

Le GT « Administrations publiques et pouvoirs locaux » est un GT qui fonctionne depuis 2019 et réunit les archivistes communaux et archivistes des administrations publiques. Depuis 2021, le GT réfléchit à des actions à mettre en place en vue d’interpeller et conscientiser les autorités sur la gestion des archives au sein des institutions locales. Le constat fait par les membres du GT est le suivant :  de nombreuses communes ne sont pas conscientes de la plus-value de l’archiviste et très souvent, si le service existe, ce dernier manque de reconnaissance et de moyens pour assurer ses missions.
Actuellement, les actions mises en place par ce GT a été la rédaction d’articles publiés dans la revue « Trait d’union » et Mouvement communal, revue de l’UVWC. Ces articles permettent de montrer la polyvalence des archivistes et la plus-value qu’un service d’archives peut apporter à la commune.

Le GT « Avenir du secteur »

Le GT « Avenir du secteur » se penche sur la révision du décret archives privées. Il est composé d’archivistes de centres d’archives privées reconnus ou non. L’objectif de ce GT est de pouvoir définir une vision claire pour que l’AAFB représente les membres auprès du cabinet et de l’administration.

Le GT « Bruxelles »

Créée à l’initiative de l’AAFB en 2023, ce GT a pour but d’être un endroit d’échange pour l’ensemble des archivistes bruxellois dans le milieu public, en raison des particularités de cette région. Plusieurs sujets sont pour le moment en cours de discussion.

Le GT « Enseignement supérieur »

Le GT « enseignement supérieur » s’est réuni à plusieurs reprises depuis mai 2021. Les premières réunions ont permis aux archivistes et gestionnaires de l’information de se rencontrer et de faire le constat que de nombreux établissements d’enseignement supérieur n’ont pas de service et ni de procédure pour la gestion de l’information. Les membres de l’AAFB ressentent donc le besoin de pouvoir échanger sur leur expérience.
Face à ce constat, le GT permet aux membres d’échanger sur de bonnes pratiques et réfléchit à des actions à mener pour interpeller sur l’importance de la gestion de l’information au sein de l’enseignement supérieur.

Le GT « Plan d’urgence »

Le GT « Plan d’urgence » se réunit depuis 2020 suite à la formation à ce sujet et à une demande de la part des membres. Le constat lors des premières réunions est que la réalisation d’un plan d’urgence est une tâche complexe et qu’aucun des participants n’en possède un étant complet et abouti. L’objectif du GT est de partager son expérience et de collaborer à l’élaboration d’un canevas et modèle de plan d’urgence. Ce dernier permettrait de lister les différents informations et documents à collecter pour constituer un plan d’urgence cohérent, pouvant s’adapter à la réalité des différentes institutions (autant les centres d’archives que les musées).