Archivistes

Tout le monde le sait, l’année 2024 sera marquée par les élections régionales, fédérales et européennes pour les citoyens et citoyennes belges. Coïncidence, les élections auront lieu le 9 juin, le jour où également on célèbre les archives à l’occasion de la journée internationale des archives (JIA)[1].

Traditionnellement, l’AAFB propose un moment de rencontre et d’échange autour des enjeux du secteur de la gestion et préservation de l’information à l’occasion de la JIA. Par exemple, le 9 juin 2023 a eu lieu « Pensez 2024, loin de 1984 », un moment réflexif en vue de la rédaction du mémorandum 2024-2029.

Pour la JIA 2024, en raison de la particularité de cette année, l’AAFB lance une campagne de sensibilisation afin d’attirer l’attention de la société sur le lien entre archives et démocratie. Sous forme de compte à rembours, tous les 9 du mois, jusqu’au jour des élections, l’AAFB vous invite à consulter et relayer son activité au sein de cette campagne de sensibilisation intitulée « Les archives, garantes de la démocratie ». A travers cette dernière, on vous propose de réfléchir au lien entre archives et démocratie : quelle est la vision du secteur, qu’est qui a déjà été fait, que reste-t-il à faire, quelles sont les urgences, etc. ; via divers formats (articles et publications, rencontres, vidéos, etc.).

En tant qu’archives et gestionnaire de l’information, ce lien peut nous paraitre une évidence. Cependant, pour le grand public, bien souvent l’archive est associée à diverses idées telle que la culture, la recherche scientifique et historique, le patrimoine, la généalogie, le passé, le papier et encore bien d’autres, mais n’est que rarement associée à des enjeux de démocratie.

Or, quand on regarde dans la Constitution belge, la gestion et préservation des données et documents est une caractéristique sous-jacente à un état démocratique : 

« Art. 23 : Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine. […] Ces droits comprennent notamment : 1° le droit au travail […] ainsi que le droit d’information, de consultation et de négociation collective; […]

Art. 32 : Chacun a le droit de consulter chaque document administratif et de s’en faire remettre copie, sauf dans les cas et conditions fixés par la loi, le décret ou la règle visée à l’article 134. ».

Constitution belge

En effet, chaque citoyen a le droit de regard sur les archives publiques et est en droit de revendiquer leur consultation, dans les respects des législations existantes, notamment le RGPD. Les archives permettent ainsi de vérifier les actions des ministres, des experts consultés par les cabinets, des administrations et de l’État, bref de la chose publique.

La prise de conscience du grand public et du politique des enjeux démocratiques de la gestion et préservation des archives est un premier pas pour avancer vers une meilleure prise en compte des revendications de notre secteur !

Si le sujet vous intéresse, on vous invite à consulter notre rubrique dédiée au sujet :


[1] Pour ceux ne connaissent pas cette journée, voici un article de l’International Council on Archives (ICA) sur le sujet.

Image de vectorjuice sur Freepik